Mélilot madras

devant de la chemise mélilot

Parce que le madras c’est le nouveau wax…

Pour une fois, j’ai utilisé un tissu qui ne traînait pas dans mes placards depuis des lustres. Lors de ma dernière visite au marché Saint-Pierre en octobre dernier, après avoir vu plein de jolis tissus wax, j’avais craqué sur du tissu madras. J’en ai pris un plus neutre et celui-ci plutôt coloré fluo ! Je ne sais pas pourquoi mais j’ai adoré ces couleurs, heureusement (pour la rétine) posées sur un fond bleu marine.
J’ai tout de suite pensé à me faire une chemise Mélilot de Deer and Doe dedans. Je me suis dit que la coupe moderne de Mélilot irait très bien avec ce tissu alors j’ai pris un mètre pour une version manches courtes et sans col.

chemise cousue en tissu madras

zoom sur les épaules

Mes modifications

Mélilot est un incontournable de Deer and Doe. Même si je ne suis pas toujours fan de leurs modèles, pour cette chemise j’avais accroché tout de suite, surtout la version manches courtes.
Ce que j’avais vu sur les dessins de Mélilot, c’est que la chemise est très cintrée. Au début, j’ai été un peu effrayée parce que d’après les mensurations du patron, je faisais une taille 36 pour la poitrine, presque du 40 pour la taille pour finir par un 38 au niveau des hanches : la galère ! Après avoir pas mal réfléchi, j’ai un peu redessiné les formes sur mon papier calque : j’ai remonté de 0,5 cm la taille, j’ai coupé en 36 tout le haut sauf après les emmanchures où j’ai redessiné pour évaser vers le 38, et dans l’autre sens pour le bas de la chemise que je trouvais trop long (sous les fesses) où j’ai taillé en 36. Au moment de couper mon tissu, je ne faisais pas la fière car les dernières fois que j’ai modifié des patrons, cela avait mal terminé…

Je dois dire que le patron est plutôt simple, j’ai tout suivi tranquillement sans problème et ça c’est cool ! J’ai un peu butté sur les manches et surtout le col mais j’ai montré ça à une collègue pro de la couture pour voir si j’avais mal compris et après c’est passé tout seul.
J’ai finalement coupé 1 cm de plus dans le bas car je trouvais ma chemise toujours trop longue. Je ne suis pas très grande alors j’évite les hauts trop longs (sous les fesses).

zoom sur les boutons

J’ai voulu mettre ma nouvelle machine à coudre à l’épreuve avec les boutonnières et la couture des boutons. Pour les boutonnières, mon pied n’est pas super bien gradué, ce qui fait que je voyais mal et j’avais finalement des boutonnières trop courtes ou trop grandes que j’ai dû reprendre… Je vais voir si je peux pas trouver un autre type de pied. Pour les boutons, je crois que je n’ai pas bien compris la technique ou les réglages… Cela faisait des nœuds, j’ai fini par coudre les 10 boutons à la main !

Niveau atteint !

J’espère que vous n’avez pas trop mal aux yeux avec ces photos ! En tout cas, je suis super contente parce que mes modifications sont passées toutes seules ! J’ai juste eu un peu de mal à négocier la couture de la courbe en bas avec les centimètres que j’avais enlevés mais ça va ainsi. Ma chemise me va très bien, elle n’est pas trop serrée et c’est la fierté d’avoir réalisé une chemise ! C’était l’un de mes objectifs de l’année !

chemise manches courtes

 

vue du dos de la chemise

Les photos ont été prises à Lisbonne, j’espère que vous me pardonnerez les quelques plis lors du voyage dans la valise…

Matériel : 1 mètre de tissu madras acheté à Tissu Reine à Paris, 10 boutons en acrylique trouvés sur Etsy

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. Très intéressant et bien construit. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

Laisser un commentaire