Prendre ses mesures avec le Zozosuit

Fin décembre, j’ai vu passé une vidéo sur ce Zozosuit pour prendre ses mesures en 3D et je l’ai commandé afin de voir ce que cela donnait.

Qu’est-ce que le Zozosuit ?

Le Zozosuit c’est un ensemble (un bas et un haut) très moulant, comme un legging, avec des petits cercles placés partout afin qu’un système puisse interpréter les distances pour calculer des mesures et réaliser une modélisation 3D du corps. C’est développé par la marque japonaise Zozo qui propose, une fois que vous avez pris vos mesures, d’acheter des vêtements sur mesure.

Pour l’instant, la marque vous envoie le Zozosuit seulement en paiement des frais de ports (4,95 €). Il faut créer un compte sur le site et télécharger l’application sur un smartphone (récent) pour effectuer ensuite les mesures. Tout est en anglais mais c’est assez simple à comprendre. Attention, le Zozosuit est plus ou moins déjà à votre taille. Vous pouvez toujours emprunter celui de quelqu’un d’autre mais il faut savoir que le haut et le bas qui sont livrés correspondent aux mesures que vous donnez sur le site.

Ce Zozosuit est maintenant détourné par les couturières afin de prendre à la perfection les mesures de son corps et surtout, de pouvoir visualiser sa silhouette.

Est-ce vraiment utile ?

J’ai douté de l’intérêt de la chose au début mais le prix m’a convaincu. Ce que je voulais, c’était pouvoir avoir une représentation de ma silhouette.
Depuis quelques temps, j’essaye de coudre de manière raisonnée et de me faire des vêtements que je porterai vraiment. Cela passe par l’étude de ma morphologie et de ce qui me va le mieux. J’ai suivi les discours de la très chère Cristina Cordula mais je n’ai jamais réussi à comprendre si j’étais un H, un A ou un X (« ma chérie ! »). J’avais utilisé la technique pour dessiner sa silhouette (on se prend en photo en sous-vêtements sur fond neutre puis on dessine sa silhouette à partir de la photo) mais sans grande valeur. Là, le fait d’avoir la représentation en 3D m’a séduit. Et je me suis dit qu’au pire, j’avais un parfait outil pour me mesurer pour plus tard. Ces mesures pourraient aussi servir à ajuster à la perfection mon mannequin de couture.

Comment ça marche ?

Tout d’abord, il faut enfiler le costume de l’espace ! Les cercles doivent être alignés, il ne faut pas avoir de pli, le haut est plus long et se place sur le bas. Il y a des trous pour glisser les pouces aux manches et les talons sur le legging. Rien ne doit gêner la lecture des points, il faut s’attacher les cheveux. Pour coller au plus près de la réalité, je n’ai pas mis de soutien-gorge pour effectuer les mesures.

Une fois que l’application est installée sur votre smartphone ou votre tablette, vous l’installez devant vous, côté appareil photo (pas celui pour les selfies) sur le support en carton qui est donné avec le Zozosuit. Il faut ensuite suivre les explications (en anglais). Globalement, on vous demande de vous mettre à 6,5 pieds de distance, j’étais environ à 50 cm de distance. L’application va vous dire si vous devez reculer (back) ou avancer (front). J’ai fait ça à la lumière du jour et à la lumière artificielle, dans ce dernier cas il faut allumer un maximum de lumière pour que la lumière vienne uniformément sur les points. Attention, si vous êtes en contre-jour avec une fenêtre derrière, cela ne fonctionne pas bien.
Il faut se placer les jambes légèrement écartées et les bras éloignés du corps. Il faudra garder cette position pendant toutes les mesures et seulement se tourner.
Ensuite, l’application va vous dire de vous placer selon les heures sur un cadran. Elle va prendre une photo de vous bien en face (à 1 h) puis vous bougez environ d’une heure pour une deuxième photo (à 2 h), puis vous vous placez de profil (à 3 h) et ainsi de suite jusqu’à faire un tour complet soit 12 photos. L’application va ensuite tout compiler et vous montrer votre silhouette ainsi que vos mesures.

Ma conclusion

Lorsque j’ai vu le résultat et ma silhouette, j’ai enfin compris ma morphologie. Ce n’est pas forcément flatteur (et encore plus de vous la montrer) mais c’est vraiment son corps tel qu’il est et pas tel qu’on le voit ou qu’on l’imagine. Vous avez toutes vos mesures avec les imperfections du corps (un bras plus long ou plus musclé que l’autre) et vous pouvez voir votre silhouette à 360°, voir votre profil, vos formes, etc.

En ce qui concerne la prise de mesures, le résultat est plutôt fidèle à ce que j’obtenais avec mon mètre ruban, sauf pour le tour de poitrine qui est assez difficile à prendre seule finalement. Là cette mesure me semble plus fiable. Ce qui est amusant, c’est que l’application mesure deux tours de taille, celui qui fait un creux, upper waist ou taille haute et la taille naturelle qui est plus basse, lower waist. C’est vrai que cette différence m’a toujours perturbée et est importante à prendre en compte selon les patrons de couture. La mesure des hanches est plus haute que là où je la prenais aussi. Tout cela est dû aussi à la représentation que l’on se fait de son corps je pense. L’application permet de normaliser les choses, d’être plus dans le réel que dans l’idée de son corps. D’ailleurs, publier les photos sur le blog est un peu difficile pour moi…

Cependant, je vous avoue avoir eu un petit moment d’hésitation par rapport à la collecte des données. Parce que bien évidemment, ne soyons pas aveugle, c’est une mine d’or toutes ces données personnelles pour un fabricant. Mais comme souvent, on s’assoit sur ça pour pouvoir obtenir le service voulu…

Pour ma part, j’ai compris que je n’avais pas du tout de taille marquée. Cela ne se voit pas trop de face, c’est visible de profil. C’est tout l’intérêt de voir la silhouette en volume et en forme. Je commençais à me douter de la chose car j’avais plus ou moins compris que les formes droites m’allaient et que les coupes vintage ou rétro m’allaient moyen. Avec la silhouette sous les yeux c’est plus flagrant ! Typiquement, je ne suis pas la cible des patrons Deer and Doe taillés pour des femmes avec une belle taille marquée (mais ça je l’avais compris, j’ai déjà modifié ma Mélilot pour moins marquer la taille).

J’en ai aussi profité pour faire enfiler le costume à l’Homme (on peut entrer plusieurs mesures selon différents profils) ! J’ai ainsi toutes ses mesures pour pouvoir lui tricoter son pull !

Pour conclure, je pense que c’est intéressant vu le prix. Je n’aurais pas payé plus cher pour tester, même si finalement, le concept de commander des vêtements sur mesure sur Zozo peut être intéressant (22 € pour un t-shirt ou 59 € pour un jean. Mais j’ai cru comprendre que ce n’était pas vraiment fabriqué sur mesure, plutôt produit en série grâce à nos données probablement puis choisis selon nos mesures.). Cela m’a permis de visualiser ma silhouette, de faire des conclusions sur ma morphologie et c’était surtout dans ce but que je l’ai commandé. J’ai aussi les mesures précises pour mon conjoint et moi. Mais si vous cousez ou tricotez depuis longtemps et que vous avez déjà exactement votre morphologie en tête, c’est plus du gadget.

2 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire