Mélilot en fleurs

Un retour fracassant avec ce chemisier Mélilot de Deer and Doe qui pique les yeux !

Au début de l’année, j’ai eu l’opportunité de prendre des cours de couture pendant un semestre. J’ai essayé de rentabiliser ces moments en cousant des projets demandant une attention particulière. Vu comment j’avais galérer avec ma Mélilot de l’année dernière, alors que c’est un patron que j’adore, je me suis dit que c’était l’occasion. J’avais justement un mètre de ce tissu (très) fleuri en coton acheté il y a deux ans sur Tissus Price.

devant chemisier Mélilot

Mes modifications

Lors de mon précédent essai, j’avais eu du mal avec le col de la version B. Mes pièces n’étaient pas du tout à la même longueur. J’avais aussi raccourci le bas forme liquette par rapport au patron. Et j’étais partie du 36 à la poitrine pour arriver à un 38.

Cette fois, j’ai gardé les modifications de taille. J’ai même décintré la taille en coupant droit et cousu avec 1 cm de marge de couture à la place de 1,5 cm pour plus d’aisance.

Avec ma prof, on a encore plus raccourci le bas et retracé la courbe en retravaillant les fentes qui étaient vraiment très creusées. On a encore eu un problème avec le pied de col pour la version col Mao. La pièce était trop grande par rapport au reste de la chemise. La prof l’a complètement retracé pour le creuser car le col était vraiment serré (ai-je un cou de taureau ?). Avec un peu plus d’ampleur, c’est bien mieux passé.

J’ai essayé de garder la trace de toutes ces modifications si jamais je tente de coudre un troisième chemisier Mélilot mais je vous avoue que pour le moment cela m’a calmé. J’ai été rassuré que la prof voit aussi un problème dans le montage de ce col Mao car je pensais que c’était moi seule vu qu’il n’y a aucune mention de ça par les couturières sur le web.

Je me suis aussi trompée sur le côté des boutons pour un chemisier femme… J’ai une boutonnière décalée, une trop petite, des boutons mal alignés… C’est l’enfer les boutons et les boutonnières : on peut avoir fait un projet parfois et tout foutre en l’air à la fin !

Tant pis, j’avais trop traîné ce projet, il fallait le finir ! Je ne suis de toute façon pas une perfectionniste : je préférerai toujours un objet/un vêtement imparfait mais utilisé que quelque chose de parfait mais inutile !

Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire